Une nuit dans le désert des Kaluts

« Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis » Edgar Allan Poe

 

8h: Ali, notre guide durant ces deux derniers jours dans la paisible ville de Yazd, nous amène à la station de bus qui se trouve à l’extérieur de la ville. Après 6h de voyage, nous arrivons enfin à Kerman avec une heure de retard. Notre guide Mohsen nous attend les bras grands ouverts, il est soulagé de nous voir. Les gros sacs sont chargés à l’arrière du 4x4 fixés via des tendeurs. L’aventure peut enfin commencer ! 

 

Chapitre V: Une nuit dans le désert des Kaluts

Du fait de notre retard, l’itinéraire est légèrement ajusté pour que nous puissions arriver à temps pour le coucher du soleil. Ce sera chose faite. Après 1h30 passée la tête collée à la vitre arrière du Defender, nous quittons le bitume pour les off roads. Nous passerons la suite du trajet sur le toit à contempler ces monts dorés, érodés par le vent depuis des milliers d’années. La magie opère de suite et les mots manquent pour décrire le spectacle qui s’offre à nous. 

 

Avec Mohsen, pas de feu, pas de musique. Il nous permet de faire corps avec la nature, de ressentir profondément les pulsations de la terre, le rythme du vent, de prendre le temps de se sentir seuls, seuls face à l’immensité du désert, seuls dans un calme absolu...Son anglais fluent nous permettra d’avoir de belles conversations, sa connaissance de la région nous emmènera découvrir des endroits secrets, des lieux où la beauté de la nature est à couper le souffle.

20h : Emmitouflés dans un duvet et deux couvertures, nos yeux s’ouvrent régulièrement pour vérifier que nous ne rêvons pas. La lune, d’une luminosité impressionnante éclaire nos sourires et diminue la visibilité des étoiles. Celle ci s’atténuera au court de la nuit laissant place à la grandeur de la Voie lactée. Le silence qui nous accompagne rend l’instant parfait. 

 

5h: nous serons réveillés pour observer le lever du soleil.

Nous avons la sensation d’être exactement au bon endroit, au bon moment.

Pas de téléphone, pas d’horaire, pas de contrainte. Cela fait plusieurs jours que ce sentiment de liberté totale grandit, il aura fallu se retrouver là, marchant sur cette terre craquante et poussiéreuse pour lâcher totalement prise. 

 

Il nous semble de plus en plus rare de voyager en ayant encore le sentiment d’être privilégiés, seuls face à une nature préservée. Nous prenons conscience de ce que cela nous apporte de vivre ces instants à deux, de partager nos émotions et les exprimer à ceux qu’on aime.

 

Nous sommes donc reconnaissants envers Mohsen et totalement comblés par les Kaluts !

 

(Si vous envisagez de vivre la même expérience, vous pouvez joindre

Mohsen sur What’s App au : +98 913 387 0492 )

Iran

Next