Qeshm, l'insulaire

Aller sur une île, lorsque l’on visite un pays est toujours une expérience un peu à part. D’autant plus lorsque celle ci est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il y règne souvent une atmosphère paisible, où tranquillité et entraide font bon ménage. Est-ce dû au côté insulaire, où l’isolement de l’homme invite celui ci à échanger, construire et partager avec ses congénères ?

Quoiqu’il en soit, Qeshm n’y fera pas exception. 

 

Chapitre VI: Qeshm, l'insulaire

Dimanche 20 octobre, 8h: après 10h de bus puis la traversée en ferry, nous prenons la route. Le thermomètre de la voiture affiche 33*c. La chaleur est humide, moite, de celles qui vous trempent en quelques minutes. Heureusement, balayée par les vents, la côte s’ouvrant sur l’Oman et Dubai, est plus respirable. Nous partons donc à la découverte de la mangrove, des montagnes érodées, des anciens villages et leurs tours de vents restaurées ainsi que des falaises ....

Les dromadaires et les chèvres se côtoient en liberté sur cette terre aride. Nous croisons aussi pour la première fois quelques vaches isolées et plusieurs chiens errants.

Ici, les personnes rencontrées vivent en majorité de la pêche. Ils sont fiers de nous présenter les bateaux majestueux encore construits à la main, sans plan préalable. 

Les femmes sont peu présentes, elles portent toutes le tchador et ajoutent un masque (nommé burka) qui nous laissera stupéfaits. Les enfants sortent de l’école en uniforme puis passent l’après midi à jouer dans les ruines des châteaux ou les épaves des bateaux échoués à marée basse.

Le lendemain, la chaleur a raison de nous. 

Vantés durant tout notre périple sur le continent, les centres commerciaux de la ville de Qeshm attirent nombres d’iraniens venus faire des emplettes à prix cassés. Nous décidons donc de nous prendre au jeu de ces boutiques, surmontées de devantures portant le nom de marques célèbres (Massimo dutti, Gucci, abercrombie, adidas, caterpillar etc) mais ne présentant aucune pièces de ces marques à l’intérieur ! Nous en profitons pour acheter une tente et des couvertures en vue de notre voyage en Oman.

Entre beauté de la nature et air conditionné commercial, notre escapade sur l’île de Qeshm nous aura permis de découvrir une nouvelle facette de l’Iran, encore bien différente de tout ce que nous avons pu voir jusqu’à présent. 

Nous avons aimé se laisser bercer par les flots, vivre au rythme de ces chaudes journées invitant à la paresse et à la lenteur. 

Iran